Loretta Banana

rétro

Look d’hiver ❄

Si vous me suivez sur Instagram, alors vous avez déjà dû apercevoir quelques unes des photos de cet article ! Toutefois, je n’ai pas résisté à l’envie de les poster, tout d’abord car je n’étais pas revenue ici depuis la fin d’année 2019, et puis parce que j’ai très envie de continuer à publier par ici en 2020. Je profite d’ailleurs de cette petite introduction pour vous souhaiter une année pétillante 🥂✨ (et oui, j’ai encore le droit, le mois n’est pas terminé !), scintillante, heureuse, remplie de résolutions positives pour vous, la planète, de jolies trouvailles vintage, de plumes, de love mais surtout de #selflove et bien sûr une santé de fer ! Rendons ce saut dans les années 20 aussi inspirant que ce qu’il a été il y a 100 ans !

Pour en revenir à ma tenue et donc à des considérations un poil plus triviales, je porte “d’anciennes” pièces, que je vous avais déjà montrées (telles que cette jupe damart) mais aussi quelques merveilles vintage qui ont récemment rejoint mon dressing. Notamment mon petit chapeau, daté des années 50, en velours émeraude et que j’avais dégoté lors de mes vacances dans le sud l’été dernier, ainsi que cet adorable sac (en si bel état !) tout en crochet, acheté dans une boutique vintage à Vevey, en Suisse, lors des vacances de Noël (j’y ai aussi trouvé une nuisette bleue babydoll et un joli bracelet, le tout pour moins de 40 francs suisse !).

J’ai en revanche fait une légère entorse à mes principes d’achats uniquement vintage/seconde main puisque je n’ai pas résisté à l’appel de cette si jolie cape inspirée par la Reine des Neiges, shoppée à Disneyland. Sa composition était honnête et sa doublure aussi jolie que les gros flocons qui l’ornent m’ont fait flancher, alors bon, voilà, vous savez tout !

Les photos ont été réalisées par mon amie Bulle de Mint. Et promis, pour 2020, mes looks seront shootés aussi ailleurs qu’à Disneyland, bien que je vous l’annonce tout de go : j’ai renouvelé mon pass annuel !

Halloween @Disneyland Paris

En grande fan d’Halloween et de Disneyland, je ne rate jamais une occasion de brandir mon pass annuel pour m’immerger dans cette atmosphère délicieusement effrayante – mais toujours bien accompagnée !

Il y a donc quelques semaines, nous avons passé la journée là-bas avec mes amis Bulle de Mint et Doren Pirecci, avons pris quelques photos avec Maléfique et profité des sublimes décors ! Le spectacle d’Ursula et les méchants est vraiment incroyable et j’ai également adoré la parade de Phantom Manor (par contre, attention, il n’y a que 2 représentations par jour !).

En bref, c’était une merveilleuse occasion de s’entraîner pour Halloween qui approche à grands pas, et nous avons donc intégré quelques petits détails diablement hantés à nos tenues.

En ce qui me concerne, rien de neuf : je continue de me tenir à ne plus acheter dans les grandes enseignes, et cela fait d’ailleurs désormais un an que j’ai cessé de consommer dans les grands magasins et enseignes de fast fashion ! (Pour tout vous dire, j’ai fait l’effort de me rendre dans une boutique récemment pour voir leur collection Halloween avec des monstres rétro et honnêtement, le monde, cette overdose de vêtements en polyester et la piètre qualité des tissus m’ont définitivement convaincue que je n’avais plus rien à acheter chez eux !)

Mes seuls écarts de l’année se résument à 5 articles : un jean taille haute parfait que je compte bien mettre plusieurs années et un cardigan rose intemporel, puis des vêtements trouvés lors de mon voyage aux USA : un tee-shirt Frankenstein déniché à Universal, une robe The Dress Shop à Disney, une robe Unique Vintage à l’effigie de la Creature of the Black Lagoon, et c’est tout !

Je trouve cela plutôt raisonnable, pour moi qui suis en pleine rédemption d’achats compulsifs ! Je vends au fur et à mesure tout ce que je ne mets plus/ne me va plus (ce qui m’a d’ailleurs permis de financer une partie de mon voyage), je donne aussi énormément (à des associations ou à mes amies si je sais que cela peut leur plaire) et j’achète tout en vintage/seconde main, et mieux encore : je mets ce qu’il y a dans mon placard !

On y trouve d’ailleurs ma tenue de ce Disney, à savoir un vieux pull ASOS à motif toile d’araignée, je l’aime toujours autant, et cette jupe que j’avais achetée sur Top Vintage il y a longtemps. Mes sandales vernies sont des Damart (oui madame !) trouvées pour 3 fois rien, neuves, sur Vinted, et mon sac est un cadeau de mes amies.

Sur ce, je vous laisse et vous prépare pour bientôt un article avec des idées de sorties terrifiantes pour Halloween !

Dapper Day @Disneyland Paris (Mai 2019) ✨

Bon, comme à chaque fois qu’un #DapperDay a lieu, je me sens obligée de partager les photos ici ! Je suis toujours aussi heureuse de partager cette journée avec mes ami.e.s qui partagent ma passion de Disney et du vintage (et de revivre ces moments grâce aux talents photographiques de ma @bulledemint). Une journée dédiée à l’élégance d’antan dans un cadre féérique : il n’en faut pas plus pour que je sois à la fête ✨

Je vous remets les liens des précédents Dapper Day auxquels j’ai participé et pour lesquels j’avais dédié un article. (Retrouvez celui de mai 2018 et ma tenue très exotique, puis celui de septembre dernier dans un esprit bien plus “Hollywood Tower of Terror”.)

Pour cette nouvelle édition, je n’avais pas d’inspiration spécifique, si ce n’est l’envie de m’habiller d’une robe réellement vintage pour un look 40’s, dans l’esprit des rues de Main Street. Au final je trouve que je ressemble presque à Wendy Darling avec cette longue robe bleue et mes cheveux bouclés 🙈

Ce qui m’amène au point suivant : je tiens bon sur ma résolution de n’acheter que de la seconde main, du vintage (ou des pièces de créateurs). En témoigne cette robe parfaite pour laquelle j’ai eu un coup de coeur immédiat et que j’ai achetée à l’aveugle sur Vinted, sans trop savoir si elle m’irait correctement (je suis plutôt petite). Et au final, elle tombe parfaitement ! Une réelle pépite 70’s qui copie le style années 40, c’est tout ce qu’il me fallait ! J’en avais parlé longuement ici, mais mon point de vue n’a fait que de se renforcer et je ne privilégie désormais que ce genre d’articles et les pièces de créateurs réalisées localement ou en tout cas à la main.

Avec mes @Lullablog et @DorenPirecci

Au final, ce n’est que du bénéfice pour le porte-monnaie (j’achète des pièces vintage merveilleuses et uniques pour le prix d’un pull en fast fashion..) et pour le style : aucun risque de croiser quelqu’un habillé pareil que vous, et la garantie de pouvoir se créer un style 100% unique et original…

Avec les douces @bulledemint et @rose_grey_illustrations

 

Avec les adorables @sillykat et @carnetlunaire

D’ailleurs comme j’ai souvent la question en message sur Instagram, est-ce que cela vous intéresserait de savoir comment je m’y prends pour chiner et vers quels créateurs je me tourne ? Dites-moi 🤗

En attendant, merci de m’avoir lue et à très bientôt ! 💖

J’ai deux amours, mon Pays et Paris ♫

C’est avec cette chanson d’une femme qui est l’une de mes icônes et qui parle d’une ville qui m’est chère, Paris, que je voulais ouvrir ce post ! Comme Joséphine Baker, Paris est l’un de mes amours (et Josy aussi, soit dit en passant), en dépit de ses occupants souvent bien ronchons et d’une politesse qui semble avoir été remisée aux catacombes !

Toujours est-il que j’ai adoré ce moment et ces photos, grâce à l’initiative de la si douce et talentueuse Bulle de Mint. J’avais eu la chance de découvrir cette jeune femme lors de l’avant-dernier Dapper Day, puis l’avais revue lors du dernier en date (je vous en avais parlé ici et dont elle était la photographe officielle) et depuis j’ai non seulement pu apprendre à mieux la connaître, mais je me suis surtout trouvé beaucoup de points communs avec elle.

Aussi, lorsqu’elle m’a proposé de faire ces quelques photos, j’ai évidemment accepté immédiatement ! J’ai vraiment adoré le choix des lieux si iconiques de Paris et surtout son regard de photographe bienveillant.

Enfin, concernant ma tenue, hormis cette cape tout droit sortie de mes rêves (je voulais absolument ce genre de manteaux pour l’hiver et surtout dans un rose poudré si parfait), aucun de mes vêtements n’est de cette saison, tout simplement car j’ai décidé de restreindre mes achats, notamment au sein des grandes marques chez qui je ne me reconnais plus, tant dans les matières utilisées que dans les conditions de fabrication. J’achète donc moins, mais mieux. Je suis d’ailleurs en train de préparer un long post à ce sujet !

Cape : Gérard Pasquier (dénichée inopinément dans une boutique outlet)
Pull : Monoprix
Jupe : Cyrillus
Bottines : André
Boucles d’oreilles : Mango
Collants : Calzedonia
Ceinture : Mademoiselle R (La Redoute)
Bracelet : Lotta Djossou
Sac : vintage

Belle semaine